samedi 6 février 2016

L'Institut Culturel de Google fête ses 5 ans et passe le cap des 1000 partenaires


 

 

L'histoire de l'art est mondiale. Van Gogh, par exemple, est un peintre hollandais qui a passé une grande partie de sa vie en France et a été inspiré non seulement par ses contemporains, mais aussi par des artistes japonais plus anciens comme Hiroshige. Cependant, jusqu'à récemment, le plaisir de contempler des oeuvres était contraint par des limites géographiques et physiques. A moins de visiter un musée en personne, il était difficile d'apprécier une œuvre en détails. Et pour bien comprendre l'héritage d’un artiste comme Van Gogh, il aurait fallu se rendre à Amsterdam, Chicago, New York et Tokyo pour découvrir et admirer ses influences, ses œuvres et ses successeurs.

A gauche : Autoportrait de Vincent Van Gogh (Art Institute de Chicago); A droite : un interprétation de l’oeuvre par un street artiste (Street Art Museum d’Amsterdam)
Grâce à l'Institut Culturel de Google, tout est désormais à portée de main. Il y a cinq ans, 17 premiers musées ont mis en ligne quelques centaines d'œuvres d'art afin que quiconque dans le monde puisse explorer ces peintures et des objets depuis n’importe où. En cinq ans, l'Institut Culturel n’a cessé d'accueillir de nouvelles collections et travaille aujourd’hui avec 1.000 musées et institutions culturelles partenaires, dont 60 qui nous ont rejoints il y a quelques jours. Depuis aujourd'hui, vous pouvez descendre la célèbre rotonde du musée Guggenheim de New York (une œuvre d'art en elle-même !) grâce à une visite virtuelle Street View ou vous promener dans les grandes salles du plus lourd bâtiment du monde, le Palais du Parlement en Roumanie. En France, 5 institutions ont rejoint l’Institut Culturel à cette occasion:
  • Le Forum des Images vous invite à découvrir l’histoire de Montmartre et les métamorphoses de lieux emblématiques de Paris à travers les âges et à vous promener dans ses salles de projection et de collection.
  • La Villa Arson, un des premiers centres d'art contemporain en France, vous ouvre en ligne ses 23.000 m2 labyrinthiques, et vous raconte à travers plus de 300 photographies et plans commentés l’histoire de sa construction et de ses expositions sur près de 30 ans. 
  • La Fondation Roland Moreno vous dévoile la vie de l’inventeur d’une des révolutions majeures du 20ème siècle : la carte à puce.
  • Le Comité Français pour Yad Vashem retrace l’histoire des citoyens Justes parmi les Nations de la ville de Saint-Amand-Montrond. 
  • Le collectif brestois Sugar Rush vous emmène dans une découverte virtuelle du projet d’art urbain “Crimes of Mind”.
En proposant des visites virtuelles via Street View ou des numérisations d’oeuvres en “gigapixels”, les musées, les galeries et les théâtres se tournent aujourd’hui vers les nouvelles technologies pour sensibiliser de nouveaux publics. Et les opportunités ne cessent de grandir avec le développement de nouvelles technologies comme la réalité virtuelle. Tout récemment, nous avons travaillé avec la Dulwich Picture Gallery (la plus ancienne galerie d’art publique d’Angleterre) pour offrir aux jeunes patients de l'Hôpital de King’s College de Londres un voyage virtuel en plein coeur des musées et monuments de la capitale britannique avec Google Cardboard.
Un jeune patient de l’Hopital King’s College de Londres découvrant la Dulwich Picture Gallery en réalité virtuelle
Les visites virtuelles ne remplaceront jamais une rencontre physique avec l’oeuvre. Mais la technologie peut aider à ouvrir l’art et la culture à plus de monde, et nous pensons que cette contribution est déjà un pas énorme. Aujourd’hui l’Institut Culturel de Google propose de découvrir en quelques clics plus de 6 millions d’objets du patrimoine de l’humanité, du plus vieux masque du monde jusqu’au Taj Mahal en passant par des dessins Manga au Japon. Nous espérons que ces contenus vous donneront envie, comme nous, d’en savoir toujours plus. Publié par Amit Sood, Directeur de l’Institut Culturel de Google

 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire